ActualitésNews

logo-gartner

Gartner: L’ère de l’assistant personnel “analytique” est à notre porte

Gartner, leader mondial de la recherche en technologies de l’information et de conseil, prédit que d’ici 2016, près de 70% des fabricants et des fournisseurs de solutions de Business Intelligence offrira des capacités d’interaction vocale dans leurs applications mobiles, introduisant ainsi l’ère de l’assistant personnel «analytique».

Garner a observé qu’aujourd’hui, à contrario d’autres secteurs, les opérateurs de l’industrie sont en retard pour proposer ces fonctionnalités. Jusqu’à présent, ils ont en effet mis l’accent sur l’adaptation des interfaces de leurs applications aux nouveaux appareils mobiles,notamment tactiles, pour lesquels les interfaces ont été faites «sur-mesure». Il est donc certain que, dans les années à venir, nous assisterons à une sorte de course  destinée à combler ce retard, et à s’aligner sur le marché avec l’assistance personnelle virtuelle.

«C’est l’évolution technologique elle-même qui exige maintenant un développement  durable en termes de voix-analyse dans ce domaine», a déclaré Douglas Laney, vice-président de Gartner.

Les prévisions de Gartner coïncident avec l’étude récente publiée par Ovum selon laquelle la nouvelle génération d’appareils mobiles et les infrastructures à haut débit assureront  la durabilité des fonctionnalités avancées de BI, sans aucun problème également dans le contexte mobile.

En fait, selon Fredrik Tunvall, analyste chez Ovum, «il n’y a aucun doute que le succès de l’iPad sur le marché de la consommation a également affecté les stratégies go-to-market des vendeurs. Cependant, afin d’atteindre un public plus large, vous devriez également prendre en considération les développements qui permettent le support d’applications natives pour les autres systèmes d’exploitation, comme Android et Windows, qui devraient être de plus en plus utilisés par les entreprises, en particulier sur les marchés émergents “.

Une partie importante des données qui se dégage de l’étude Gartner montre que d’ici 2015, environ un tiers des projets BI pourrait commencer à produire des résultats basés sur des données non structurées,  issus de la BI actuelle qui, pour le moment, gère l’analyse primaire uniquement sur des données structurées. La gestion analytique des données non structurées aura une forte réponse des entreprises et, en fait, comme l’affirme Rita Sallam, analyste chez Gartner, «la corrélation, l’analyse, la présentation et l’intégration des informations structurées et non structurées permettront aux organisations d’obtenir le meilleur résultat analytique et par conséquent de définir des stratégies d’affaires pour personnaliser l’expérience client, en profitant de nouvelles opportunités de croissance et de différenciation ».

La tendance qui se dessine est la suivante: les entreprises adoptant  de plus en plus  de systèmes mobiles pour la gestion de leurs affaires, les fabricants et fournisseurs de solutions de Business Intelligence devront commencer à fournir des systèmes incluant l’interaction vocale et capables de traiter les données non structurées.

This entry was posted in News by Cacciatore Michael. Bookmark the permalink.